Bonjour à toutes et tous

Les dernières annonces du premier ministre, en particulier l’ouverture des bars et restaurants, nous ramène petit à petit dans une vie normale.

Si ces conditions perdurent, le « Corpo », pourra reprendre normalement en septembre.

Par contre, pour les jeunes intéressés par le stage Be Volley, il faudra patienter un peu. En effet vu l’incertitude concernant la pratique du Volley cet été, et les contraintes sanitaires d’hébergement, nous avons préféré, en accord avec le centre des sablières et le club de Vendres, annuler le stage cet été.

Toutefois, nous ne nous avouons pas vaincu par le Covid. Nous organiserons début aout une journée d’animation Volley sur le site des sablières. Ainsi chacun pourra avoir un aperçu de notre projet, et se rendre compte du cadre exceptionnel.

Nous vous préparons une ENORME surprise…que nous vous dévoilerons dans les semaines à venir.

En attendant profitons de ce plus de liberté. Nos partenaires Restaurateurs nous accueillent à des heures « tardives » toute l’année. A nous maintenant de les aider : Réservez avec votre famille, votre équipe dans la limite de 10 par table…

Bon déconfinement, Bon retour à la vie un peu plus normale.

Le Bureau

Catégories : Infos Volley Corpo

Articles similaires

Infos Volley Corpo

Situation au 26 octobre

Bonjour à toutes et tous, Aujourd’hui, lundi 26 octobre 2020, l’arrêté municipal, mentionnant la fermeture des gymnases, vient d’être prolongé jusqu’au 31 décembre. Narbonne était jusqu’à présent préservé de la pandémie, mais la situation nationale Lire la suite…

Infos Volley Corpo

Reprise Volley Corpo

Bonjour à Toutes et Tous J’étais en train d’écrire le mail, pour fixer la date de reprise du Corpo, quand le nouvel arrêté municipal est tombé. « TOUS LES GYMNASES SONT FERMES jusqu’au 30 septembre » Après ?????? Lire la suite…

Infos Volley Corpo

Situation au 4 mai

Bonjour à toutes et tous   J’espère que vous allez bien, et que vous et vos proches n’ont pas été touchés par le COVID. Mon caractère optimiste, m’a poussé à croire que l’on pourrait reprendre Lire la suite…